ArchLinux

Arch Linux est distribution possédant l’avantages d’avoir des dépôts communautaires AUR (Arch User Repository).


Préparation à l’installation

L’installation sera faite en UEFI. Au démarrage le clavier est en anglais, nous allons le passer en Français :

loadkeys fr

Afin d’avoir un accès plus simple sur la machine et faciliter les copier / coller nous allons initier ssh :

systemctl start sshd

On initie le mot de passe root pour permettre la connexion :

passwd root

Pour connaitre son adresse IP et se connecter en SSH par la suite, nous pouvons utiliser commande cette commande :

ip -a

Partitionnement UEFI

Pour le partitionnement, j’utilise cfdisk qui est un outil pratique et au démarrage on sélectionne gpt :

cfdisk

Pour notre disque de 50 Giga, je formate de telle sorte :

On procède au formatage pour cette configuration :

mkfs.fat -F32 /dev/sda1

swapon /dev/sda2

mkfs.ext4 /dev/sda3

On procède maintenant au montage des partitions :

mkdir -p /mnt/boot/efi

mount /dev/sda1 /mnt/boot/efi

mount /dev/sda3 /mnt

On édite le fichier de configuration pour le choisir le miroir que l’on souhaite et on peut supprimer toutes les autres lignes :

vim /etc/pacman.d/mirrorlist

On peut commencer le système et quelques paquets qui vont être nécessaires à la base du système :

pacstrap /mnt base base-devel zip unzip p7zip vim nano mc alsa-utils syslog-ng linux networkmanager grub os-prober kbd mkinitcpio efibootmgr networkmanager

Génération automatique du fstab :

genfstab -U -p /mnt >> /mnt/etc/fstab

On s’enferme dans le nouveau système grâce au chroot :

arch-chroot /mnt

On créer un fichier de configuration pour avoir par la suite un clavier Français :

echo KEYMAP=fr-latin9 >> /etc/vconsole.conf && echo FONT=lat9w-16 >> /etc/vconsole.conf

On modifie ensuite les locales en dé-commentant « fr_FR.UTF-8 UTF-8 » :

vim /etc/locale.gen

On génère les locales :

locale-gen

On modifie le nom de machine :

echo "MyBeautifullArchLinux" >> /etc/hostname

On configure le fuseau horaire :

ln -sf /usr/share/zoneinfo/Europe/Paris /etc/localtime

hwclock --systohc --utc

On génère le noyau, nous avons le choix entre linux et linux-lts en fonction de la stabilité recherché :

mkinitcpio -p linux

On configure maintenant le grub :

mkdir -p /boot/grub/locale

grub-mkconfig -o /boot/grub/grub.cfg

grub-install --target=x86_64-efi --efi-directory=/boot/efi --bootloader-id=arch_grub --recheck

cp /usr/share/locale/en\@quot/LC_MESSAGES/grub.mo /boot/grub/locale/en.mo

Configuration post-installation

On active le réseau au démarrage :

systemctl enable NetworkManager

On modifie le mot de passe root pour pouvoir se connecter :

passwd root

On se créé un nouvel utilisateur et on initialise son mot de passe :

useradd theophile --create-home --shell /bin/sh

passwd theophile

Installation d’une interface graphique :

pacman -S xorg-server xdg-user-dirs<br />pacman -S xfce4</code><code>lightdm-gtk-greeter-settings xscreensaver pulseaudio-alsa thunderbird-i18n-fr firefox

sudo localectl set-x11-keymap fr

sudo systemctl enable lightdm